Articles

Emile Kapaun, un exemple d’homme-adorateur.

Fr.-KapaunFrère Emile Kapaun originaire du diocèse de Wichita (Kansas), a servi durant la guerre de Corée, auprès de la compagnie d’état-major du 8e régiment de cavalerie de la 1e division.

Il s’est distingué par un héroïsme, un patriotisme et une abnégation extraordinaires, les 1er et 2 novembre 1950. Lorsque les forces communistes chinoises eurent encerclé son bataillon, Kapaun a continué à se déplacer sans peur d’un emplacement à un autre, sous le feu direct de l’ennemi, pour récupérer des blessés et les mettre à l’abri. Lorsqu’il n’a plus été en mesure de les déplacer, il a creusé des abris pour les mettre hors d’atteinte de l’ennemi. Tandis que les forces chinoises approchaient, il rejeta plusieurs occasions de s’échapper et se porta volontaire pour rester en arrière et prendre soin des blessés. Il fut fait prisonnier le 2 novembre par les forces chinoises.

kapaun

Une fois dans le camps de prisonniers, il risqua sa vie en circulant de nuit à la recherche de nourriture, s’occupant des malades et encourageant ses compagnons à approfondir leur foi et leur humanité. À une occasion au moins, il fut brutalement puni pour sa désobéissance, et forcé de rester nu à l’extérieur par une température inférieure à zéro. Lorsque les communistes chinois eurent mis en place un programme de rééducation, Kapaun rejeta poliment et patiemment tous les arguments avancés par les instructeurs. Plus tard, il trompa ses geôliers en célébrant la messe de l’aurore du jour de Pâques 1951.

Lorsqu’il commença à souffrir des conséquences de son emprisonnement, les chinois le transférèrent dans un hôpital sans hygiène et sans chauffage où il mourut dans l’isolement. Au moment d’être transféré, il demanda le pardon de Dieu pour ses ravisseurs et fit promettre à ses compagnons de captivité de garder la foi. Il mourut en captivité le 23 mai 1951.

Le diocèse de Wichita a mis à disposition une prière pour la canonisation de frère Kapaun :

Frère Emile Kapaun a rendu gloire à Dieu en répondant à son appel au sacerdoce et en servant les hommes du Kansas et ses militaires.

Frère Kapaun, je sollicite votre intercession, non seulement pour les besoins suivants : (présentez vos demandes), mais aussi pour que je puisse suivre votre exemple au service de Dieu et de mon prochain.

Pour les dons de courage dans la bataille et de persévérance dans la foi de Frère Kapaun, nous vous rendons grâce Seigneur.

Puis récitez un Notre Père, un Je vous salue Marie et un Gloire au Père.

 

One thought on “Emile Kapaun, un exemple d’homme-adorateur.

  1. Simplement pour signaler que Emil Kapaun n’était pas « Frère », mais bien « Père » ; d’où la photo ci‑dessus, où il célèbre la sainte Messe.

    L’erreur est sans doute due à « Fr. », abréviation anglaise de « Father », donc rien à faire avec « Fr[ère] » — une sorte de faux ami. Sa biographie se trouve sur mon site, en entier ; en anglais, malheureusement.

Répondre à Bill Thayer Annuler la réponse.

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *