Articles

Padre Pro, martyr dans la Joie

En ce jour de la sortie du film Cristeros, les Hommes-Adorateurs vous invitent à prendre exemple sur un  homme bienheureux, le Père Pro, qui,  comme Anaclet Gonzalez Floreslutta contre un gouvernement socialiste qui ne respectait pas la liberté religieuse. S’il n’apparaît pas dans le film à ne pas manquer, sa vie exemplaire mérite d’être plus connue, sans oublier qu’il passa quelques temps dans le diocèse de Fréjus-Toulon, diocèse d’origine des Hommes-Adorateurs !

Padre-Pro

Le bienheureux Miguel Agustin Pro,(1891-1927) était un prêtre jésuite mexicain.

Au cours de la persécution religieuse des socialistes contre les catholiques, guerre des Cristeros, il fut exécuté sans jugement lors de la persécution religieuse des années 1920 au Mexique.

La persécution l’obligea à se former en vue du sacerdoce en Europe,  mais il désirait le martyr. Entre autre, il fit un passage à Hyères, en convalescence, au sein du diocèse de Fréjus-Toulon. Loin de son pays, il désirait la grâce du martyr 

Je n’ai jamais si bien compris, écrit-il, la valeur de la souffrance. II est bon de souffrir et de n’être vu que de Dieu… Il faut pourtant que je guérisse. Je veux rentrer au Mexique, où je mourrai martyr. Je veux des âmes!… J’offrirais volontiers dès maintenant le sacrifice de ma vie. Mais le bon Dieu a-t-il vraiment besoin de moi au Mexique?… Voyons si la grâce du martyre finira par m’être donnée. 

Ce désir du martyr était (il doit toujours l’être d’ailleurs) indissociable d’une joie immense ! S’il était le plus assidu à la prière, le plus studieux lors des études, il était également le plus joyeux des compagnons lors de ses temps libres.

Une fois de retour au Mexique, il exerce un ministère clandestin intense : célébration de la messe clandestines, administration des sacrements, prédications de retraites, encouragement aux fidèles, visites des malades, soin des pauvres, secours aux prisonniers, etc…

Il écrivait :

Pour sauver le Mexique, des prêtres devront se sacrifier, et en grand nombre… Ce n’est peut-être qu’une simple imagination, mais il me semble que Notre-Seigneur a pleinement accepté mon offrande.

Il savait que son don de lui-même allait le conduire à l’offrande de sa vie :

L’ordre a paru de m’arrêter, écrit-il; mais l’ordre n’a pas encore été exécuté. La raison c’est que je ne me cache pas du tout. Je fais ce que j’ai à faire à la lumière du jour et même à la lumière électrique, puisque l’autre ne me suffit pas.

Toutefois, les tentatives d’arrestations se multiplient, ce qui lui donne l’occasion, non sans humour, de se faufiler entre les mailles des filets tendus contre lui.

Le 13 novembre 1927, suite à un attentat manqué contre un candidat franc-maçon à la présidence du Mexique, le père Pro et ses deux frères Humberto et Robert sont arrêtés. Leur innocence ne fait aucun doute, mais le gouvernement veut faire un exemple pour l’église catholique. Sans jugement, Miguel et Humberto Pro sont fusillés le 23 novembre 1927.

Sur le chemin de sa cellule au poteau d’exécution, le Père Pro rassure et pardonne à son geôlier.

Au moment de son exécution, les bras en croix, il crie, proclame une dernière fois : « Vive le Christ-Roi ».

pro

exécution du Père Pro

Miguel_ProPointBlank

Un soldat l’achève

Puissions-nous aussi suivre le Christ Roi sans peur, avec une grande confiance en Lui, car Lui seul peut faire de nous de véritables héros, des martyrs de son Saint Nom !

 ORAISON

Dieu et Père qui avez accordé à votre fils Miguel Agustín, dans sa vie et dans son martyre, de chercher avec enthousiasme votre plus grande gloire et le salut des hommes; accordez-nous, à son exemple, de vous servir et de vous glorifier en accomplissant nos obligations quotidiennes avec fidélité et joie, et en aidant efficacement notre prochain. Nous vous demandons aussi, Père Saint, que, si c’est votre volonté, nous puissions bientôt vénérer le Bienheureux Miguel Agustín, comme un nouveau Saint de l’Église. 

Par Jésus Christ Notre Seigneur

Laisser un commentaire

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *