Articles

« Tout chant est de nature masculine »

Le démarrage de la Schola du contingent d’hommes-adorateurs du Luc est un bon prétexte pour la rédaction de ce nouvel article sur le chant sacré. 

chant

Le 12 Novembre 2012, Benoit XVI rappelait :

Chers amis, vous avez un rôle important: engagez-vous à améliorer la qualité du chant liturgique, sans avoir crainte de retrouver et de valoriser la grande tradition musicale de l’Église, qui dans le chant grégorien et dans la polyphonie possède deux expressions très élevées, comme l’affirme le Concile Vatican II lui-même.

Et ce chant grégorien prend une place encore plus importante aujourd’hui : à travers son caractère sexué, il souligne une humanité différenciée. Il devient une réponse logique et ecclésiale à ce qu’on appelle aujourd’hui la Théorie du genre. Damien Poisblaud,  des chantres du Thoronet,  va plus loin en ajoutant que tout chant est de nature masculine, ce qui ne veut pas dire que les femmes ne peuvent pas chanter mais que, lorsque c’est une femme qui chante, c’est un acte de type masculin qu’elle pose.

Domenico Bartolucci, maître émérite de la chapelle Sixtine, grand ami et collaborateur de Benoît XV, semblait aller dans le même sens en déclarant :

Le grégorien d’autrefois savait être aussi un chant populaire, chanté avec force et vigueur, comme le peuple exprimait sa foi avec force et vigueur.

C’est aussi l’avis de Dom José Luis Angulo, le Père chantre de l’abbaye bénédictine Santo Domingo de Silos, qualifie le chant grégorien de viril et populaire. D’ailleurs nous retrouvons les notions de force et de vigueur en filigrane en 813, lors du concile de Tours qui ordonne formellement que les prêtres se gardent de tout ce qui par l’ouïe ou la vue peut amollir l’âme.

Nous devons donc prêter attention à ce que notre chant ne devienne pas asexué, nous souvenant aussi que Saint Bernard souhaitait un chant viril à l’église.

Enfin, laissons pour finir la parole à Franck Laurent qui a écrit un très bel article sur le chant grégorien sur l’hebdomadaire « famille chrétienne » :

Le grégorien n’est-il pas né au matin du premier Noël ?

Les bergers, virils hommes du peuple, s’en reviennent de la crèche.

Ils glorifient Dieu en publiant l’annonce venue du ciel : « Gloire à Dieu dans les hauteurs et sur terre paix aux hommes ses bien-aimés ».

One thought on “« Tout chant est de nature masculine »

  1. Pingback: La spiritualité conjugale | Les hommes-adorateurs

Laisser un commentaire

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *